Prévenir le manque d'énergie

Filter schließen
  •  
  •  
  •  
  •  
à partir de à
Für die Filterung wurden keine Ergebnisse gefunden!
NOUVEAU
Landmans Best Ketotop pâte cétose - 12 x 325 g Landmans Best Ketotop pâte cétose - 12 x 325 g
Contenu 3.9 kg
(30,18 €   / 1 kg)
117,71 €  
Holland Animal Care Cow Drench "E" - Bidon de 5 kg Holland Animal Care Cow Drench "E" - Bidon de 5 kg
Contenu 5 kg
(8,43 €   / 1 kg)
à partir de 42,14 €  
Vuxxx E-PILL® - Boîte de 4 pilules de 100 g Vuxxx E-PILL® - Boîte de 4 pilules de 100 g
Contenu 0.4 kg
(58,85 €   / 1 kg)
à partir de 23,54 €  
Holland Animal Care Direct Energie Bolus 12 pièces de 70 g Holland Animal Care Direct Energie Bolus 12...
Contenu 0.84 kg
(98,52 €   / 1 kg)
à partir de 82,76 €  
Agrochemica Ket-o-Vital® Bolus - Boîte de 4 x 135 g Agrochemica Ket-o-Vital® Bolus - Boîte de 4 x...
Contenu 0.54 kg
(51,20 €   / 1 kg)
à partir de 27,65 €  
Agrochemica LaktaStart® 200 ml Agrochemica LaktaStart® 200 ml
Contenu 0.2 l
(33,05 €   / 1 l)
à partir de 6,61 €  
Holland Animal Care Boisson après vêlage - 10kg - pour 20 vaches Holland Animal Care Boisson après vêlage - 10kg...
Contenu 10 kg
(10,17 €   / 1 kg)
à partir de 101,67 €  
MEDI-TEST 50 bandes de test MEDI-TEST 50 bandes de test
à partir de 8,04 €  

La cétose - un trouble métabolique fréquent chez les vaches

Quelles peuvent être les causes d'une réduction de la production laitière ? Qu'est-ce qui déclenche l'infertilité ? Les réponses à ces questions peuvent dans de nombreux cas être liées à une alimentation insuffisante des vaches, ce qui représente tout à fait un danger pour la vache laitière. Dans le dictionnaire, la cétose désigne la formation accrue d'acétone dans le sang et est également appelée acétonémie. Il s'agit d'une maladie et d'un trouble fréquent du métabolisme énergétique. Il convient de distinguer la cétose clinique de la cétose subclinique.

Les besoins énergétiques des bovins augmentent très fortement après le vêlage, bien qu'ils ne soient pas encore en mesure d'ingérer une ration élevée de fourrage après cet effort excessif. En début de lactation, la production de lait augmente fortement et il y a un décalage dans le temps de la prise alimentaire. La production de lait est prioritaire par rapport aux autres processus métaboliques. Dans ce contexte, l'entrée du glucose dans les mamelles, par exemple, est indépendante de l'insuline. Les besoins énergétiques augmentent plus rapidement que l'apport énergétique.

En cas de déficit énergétique accru, le bilan énergétique négatif est compensé par la mobilisation de graisses et de protéines, ce qui entraîne une augmentation des acides gras libres dans le sang. Les acides gras libres augmentent dans le sang parce que trop de graisses sont décomposées, mais elles ne peuvent plus être entièrement utilisées. En fin de compte, le foie transforme ces réserves de graisse en substitut de glucose. Ces corps cétoniques sont libérés dans le sang.

L'animal peut alors souffrir de cétose. On distingue la cétose clinique et la cétose subclinique. La cétose subclinique ne présente pas de symptômes visibles. Cela peut conduire à une cétose clinique. Les symptômes cliniques sont visibles et se traduisent généralement par une réduction de la production laitière et une infertilité. Comme nous l'avons déjà mentionné, cela peut être dû à une alimentation trop faible et au manque d'énergie qui en découle. La plus petite quantité de lait que l'éleveur met à disposition pour la vente peut réduire considérablement les revenus.

Troubles de la fertilité - une conséquence de l'acétone

La cétose peut provoquer des troubles de la fertilité en provoquant des kystes. Les kystes dans les ovaires entraînent des dérèglements hormonaux, ce qui fait que l'insémination de l'animal ne donne pas les résultats escomptés. L'animal présente un quotient graisse/protéines trop élevé. Si le rapport matière grasse/protéine est élevé en début de lactation, il est recommandé d'effectuer des tests de cétose hebdomadaires.

La boîte de démarrage Cétone XPress de notre boutique en ligne, par exemple, permet de détecter la cétose de manière simple, précise et économique dans le bétail. Comme les corps cétoniques peuvent être mesurés dans le sang, la cétose peut être détectée à un stade précoce. Comme la cétose clinique chez les vaches laitières en début de lactation entraîne une perte économique pour les producteurs laitiers, la détection précoce de l'acétonémie est très importante. L'acétonémie peut conduire à un lait de mauvaise qualité, ce qui a des conséquences économiques. La période de transition entre le vêlage et le début de la lactation est un moment critique pour les vaches laitières et un facteur déterminant pour la santé et les performances de la vache tout au long de la période de lactation.

Acidification du rumen

L'acidose ruminale est une autre cause d'acétonémie. Par conséquent, l'acidification du rumen peut entraîner des problèmes d'onglons, des lésions du foie et également une baisse de la fertilité.

En cas de cétose, la ration du plan d'alimentation doit être adaptée à la production laitière. Une quantité trop élevée, rapidement croissante ou trop faible de concentrés entraîne une acidification massive de la panse. Le stress dû à la chaleur peut également être un facteur possible dans ce cas, ce qui a une influence négative sur le comportement alimentaire de la vache laitière. Si le rumen du ruminant n'est pas nourri avec les bons nutriments comme les hydrates de carbone, il y a une augmentation de l'acide lactique, le rumen devient acide et les microbes qui décomposent la cellulose sont inhibés. Il s'ensuit une inflammation de la muqueuse de la panse. L'acidification du rumen peut entraîner d'autres maladies. Comme nous l'avons déjà décrit, le contenu de la panse peut s'acidifier non seulement en raison d'une alimentation insuffisante.

Si le bétail laitier se suralimente, le pH du rumen chute, ce qui peut entraîner des troubles digestifs, un couchage excessif ou même la mort. Les maladies consécutives à l'acidification du rumen peuvent également se propager au foie. Les bactéries peuvent par exemple provoquer des abcès dans le foie ou des altérations des valves cardiaques.

C'est pourquoi les animaux doivent toujours être nourris en quantité suffisante avec des aliments concentrés. Pour mieux prévenir ce que l'on appelle l'acétonémie, il est très important de détecter cette maladie métabolique à un stade précoce. Comme décrit ci-dessus, cela peut être réalisé principalement par des tests de cétose.

D'une manière générale, il convient de veiller à la consommation d'aliments des vaches et de suivre attentivement leur santé afin de détecter à temps toute modification du bien-être de ses propres animaux. Des animaux en bonne santé augmentent le chiffre d'affaires et réduisent les dépenses médicales.

La prévention est facile et peut être une bonne approche

Les troubles de la fertilité, les problèmes de mamelles et les maladies des onglons restent les principales causes de réforme les plus fréquentes chez les vaches laitières. En raison du risque élevé de maladies métaboliques dans la période entourant le vêlage, il convient également d'intervenir à ce niveau.

D'une part, la vache devrait toujours recevoir suffisamment de fourrage de base. Cela permet un approvisionnement optimal en énergie, ce qui stimule le métabolisme. Après le vêlage, il faut miser sur une augmentation lente et saine de la quantité d'aliments. Il convient d'éviter une consommation excessive de fourrage.

D'autre part, il est possible d'administrer aux vaches des nutriments essentiels par le biais de compléments alimentaires, ce qui peut réduire le risque de cétose et d'acidose ruminale. Les animaux ont toujours besoin de suffisamment d'énergie. L'E-PILL de Vuxxx y contribue, notamment au cours du premier mois de traite, en complément de l'alimentation, pour un apport énergétique optimal. La bonne combinaison fournit au troupeau beaucoup d'énergie. La pH-PILL de Vuxxx, quant à elle, aide à augmenter le pH de la panse.

Si les éleveurs distribuent la bonne quantité d'aliments au troupeau avant et après le vêlage, le risque d'acidocétose et d'acidose ruminale qui y est souvent associée peut être considérablement réduit. Ce n'est pas toujours facile lorsqu'une diminution de l'appétit et de l'ingestion se produit. Dans ce cas, il est possible de travailler avec des compléments alimentaires. Si les animaux sont en bonne santé, il n'est pas nécessaire de dépenser de l'argent en articles vétérinaires, en médicaments ou en traitement. La qualité du lait est meilleure et les vaches en bonne santé produisent plus de lait. Cela a un effet positif sur la rentabilité de l'exploitation agricole.